image
image
image
image

image

21 mars 2017
 Cent vingt signatures pour que le réfugié ne soit pas expulsé

C’est une pétition qui s’est montée en urgence, en l’espace d’une poignée d’heures seulement, et qui néanmoins est paraphée de plus de 120 signatures. Elles ont été récoltées samedi, le temps de la marche de solidarité avec le réfugié érythréen Habtom Girmay, organisée samedi par le Mouvement jurassien de soutien aux sans-papiers et migrants (MJSSP).


La pétition demandant le maintien dans le Jura de l’Érythréen Habtom Girmay a été remise hier, à 17 h, à la chancellerie du Gouvernement. PHOTO TLM

Habtom Girmay a été arrêté mercredi lors d’un rendez-vous de routine au Service de la population. Il est depuis en prison, attendant un vol spécial qui le renverra en Italie, son pays d’entrée en Europe.
Les militants du MJSSP dénoncent le zèle avec lequel le Jura applique les Accords de Dublin, alors qu’Habtom pouvait voir son dossier de demande d’asile réexaminé dans à peine deux semaines.
« Le Secrétariat d’État aux migrations formule des décisions que les cantons doivent respecter et faire appliquer. Contrairement à ce que les organisateurs de la manifestation ont indiqué, il n’y a pas eu de durcissement du côté des autorités jurassiennes », justifie de son côté la ministre de l’Intérieur Nathalie Barthoulot.
Mais pour le MJSSP, la Berne fédérale met la pression sur les cantons les plus récalcitrants : « Le Service de la population veut faire un exemple. » Et cet exemple, ce sera Habtom qui, en 29 ans d’existence sur terre, n’a jamais connu de chez-soi. TLM






image

  
Mouvement jurassien de soutien aux sans-papiers  |   sans-papiers-ju@bluewin.ch  |   Dernière mise à jour: le 31 mai 2017

Site réalisé avec le CMS  logiciel libre sous licence GPL  |  webmestresse  |   
  visites