image
image
image
image

image

9 septembre 2015
 Recevoir davantage de refugiés au cœur de nos villes et villages

II n’y a pas lieu de revenir ici sur l’augrnentation exponentielle du nombre de refugies franchissant la Méditerranée et arrivant en Suisse par le Sud et l’Est du pays. Pas nécessaire non plus d’argumenter sur le fait qu’un1e estimation fédérale fait état de 30’000 refugies supplémentaires qui devront être accueillis dans notre pays. Inutile encore de s’allonger sur le fait que nos structures d’accueil se remplissent rapidement et qu’il s’agira d’ouvrir encore de nouveaux centres d’hébergement et d’accompagnement dans les mois à venir.

L’actualité récente nous a permis de constater que des solutions sont envisagées dans le Jura et c’est tant mieux.
Les jurassiennes et les jurassiens — souvent confronté& a l’émigration dans le passe mais désormais fiers de leur souveraineté territoriale, ouverts, accueillants et solidaires — comprennent que des décisions extraordinaires doivent être prises à situation extraordinaire. Des lors :
Le Parlement jurassien demande que
Les autorités cantonales étudient plus à fond toutes possibilités d’accueil de refugies dans les bâtiments sis au cœur de nos villes et villages.
Les propriétaires publics, prives, associatifs et religieux de ’Aliments qui ne sont pas, ne sont plus, ou sont peu utilises les mettent disposition de l’accueil de refugies
Le canton coordonne le recensement et la gestion de l’ensemble des propositions émanant de ces différents partenaires.

Delémont, le 9 septembre 2015

Le responsable : André Parrat






image

  
Mouvement jurassien de soutien aux sans-papiers  |   sans-papiers-ju@bluewin.ch  |   Dernière mise à jour: le 31 mai 2017

Site réalisé avec le CMS  logiciel libre sous licence GPL  |  webmestresse  |   
  visites