image
image
image
image

image

14 novembre 2013
 Lettre à Lampedusa

Cher-e-s ami-e-s, Nous invitons le plus de monde possible à envoyer cette lettre au Maire de Lampedusa.
Merci d’avance

Comune di Lampedusa et Linosa
Signora la sindaca
Maria Giuseppina Nicolini
Via Grecale, 1
92010 Lampedusa e Linosa (AG)
Italia

15 octobre 2013
Lampedusa

Chère Giusi Nicolini, chères et chers habitant.e.s de Lampedusa,

Accablé.e.s par le nombre de personnes qui meurent en Méditerranée, face aux drames trop nombreux qui frappent Lampedusa, face à la détresse humaine des migrant-e-s qui cherchent à atteindre l’Europe, nous vous écrivons pour vous faire part de notre solidarité, à vous qui êtes en première ligne de l’accueil des migrant.e.s.

Nous aimerions ici vous envoyer nos sincères condoléances pour tous les morts que Lampedusa accueille. Nous souffrons avec vous de cette situation. Ce sont nos frères et nos soeurs, nos enfants et nos parents qui périssent chaque jour durant la traversée. Nous savons combien la situation est difficile pour vous et les habitant-e-s de Lampedusa, et nous vous sommes reconnaissant.e.s d’être là pour y faire face.

Nous sommes en deuil, mais nous ne baissons pas les bras et devons continuer à affirmer notre solidarité et notre détermination à faire changer cette situation d’injustice, dont, en tant que Européen.ne.s, nous nous sentons responsables. Nous appelons notre gouvernement à abroger l’accord Dublin et à cesser immédiatement de renvoyer des migrant.e.s en Italie, où les structures d’accueil sont bondées. Nous sommes écœuré.e.s par l’hypocrisie qui consiste à décréter des jours de deuil tout en renforçant la surveillance des frontières, à pointer du doigt les passeurs sans remettre en question les rapports de domination entre l’Europe et l’Afrique. On ne peut à la fois criminaliser l’aide apportée aux naufragé.e.s et compatir sincèrement au sort des victimes. Nous rejetons toute forme de répression et de surveillance supplémentaires de l’espace méditerranéen, et souhaitons que les personnes qui fuient la misère, la violence et la guerre puissent parvenir en Europe de manière sûre pour y recevoir l’asile. L’Europe entière a le devoir d’accueillir dignement toute personne qui lui demande refuge, et il est temps que les politiques migratoires européennes, italienne et suisse comprises, changent.

Nous espérons que Lampedusa ne soit plus le symbole du désespoir, mais devienne celui de l’humanité et marque un changement radical dans la manière de concevoir l’Europe et la migration. Une nouvelle Europe, accueillante et humaine, peut commencer à Lampedusa.

Nous vous envoyons, chère Giusi Nicolini, chères et chers habitant-e-s de Lampedusa, nos sincères sentiments de solidarité,

Solidarité sans frontières
CH-3000 Bern, Suisse

PDF - 27.8 ko
Télécharger la lettre





image

  
Mouvement jurassien de soutien aux sans-papiers  |   sans-papiers-ju@bluewin.ch  |   Dernière mise à jour: le 31 mai 2017

Site réalisé avec le CMS  logiciel libre sous licence GPL  |  webmestresse  |   
  visites